Il n'y a que MAIL qui m'aille

lundi 23 janvier 2006

Philippe

Ben voila, j'ai choisi, c'est Philippe.

Lire la suite

mercredi 18 janvier 2006

Photo de judo

A la demande générale, j'ai pêché quelques photos sur le site du club. Enfin, je ne veux pas juger que sur le physique. L'intérieur est bien plus important. En tout cas, ils sont tous sympas!

Stéphane en civil
Stéphane en plein combat

Alain

Eric
Eric à la muscu

Aucune photo disponible de Philippe dommage!

Sinon Gilbert, celui de droite sur la photo bien que casé, a été très impressionné par mes talents de danseuse. Il n'a pas arreté d'en parlé pendant une semaine m'a dit Eric! Faut dire que sa copine n'a pas esquissé un mouvement de toute la soirée :s Tout comme Philippe d'ailleurs :'(

Une autre petite photo de Stéphane pour la route : regard de tueur

jeudi 12 janvier 2006

Confirmation : je fais 16 ans...

Je sais que je n'ai pas changé en 10ans, depuis l'anecdote d'Astrid qui m'a reconnue immédiatement alors que l'on ne s'était pas vu depuis la classe de première. J'ai une nouvelle fois eu l'occasion de me rendre compte que je fais jeune, très jeune...

Au judo, Jacques : il m'appelle "ma chérie", il me fait tout le temps des calins et des bisous sur la joue. Le pensant très immature, je lui donnais tout de même 22 ans. Je pensais que "je suis encore tombée sur un pédé, j'ai vraiment un détecteur " :D Je trouvais cela mignon...

Quand il me dit qu'il compte avoir des enfants et qu'il chante la marche nuptiale en me prenant le bras, je commence à avoir des doutes, de sérieux doutes... J'apprends qu'il est sorti avec une jeunette du judo en début d'année. Je comprends finalement... Le chérubin a 16 ans, un futur homo qui n'assume pas encore. Je suis tombée des nues : 16 ans!!! Je lui ai dit qu'il était vraiment trop jeune pour moi, alors qu'il me disait qu'il m'aimait bien et me demandait si je le trouvais beau (ce qui est vrai et il le sait!)

J'ai vraiment pas de bol, entre un gars de 44 et un de 16, je préfère encore choisir le célibat... Il reste tout de même quelques espoirs : Stéphane, Alain, Eric et Philippe doivent se situer dans une fourchette d'âge plus raisonnable. La fourchette de poids laisse quant à elle désirer... Je ne sais pas s'il y en a un plus lourds que moi dans le tas. Stéphane, malgré sa brioche, fait seulement 68 kilos, abusé! La compétition me refoidit au moins pour cela, je ne veux pas que l'on sache ma catégorie : sumo! ;)

dimanche 8 janvier 2006

Bonnes résolutions

Voilà la nouvelle année, avec ses sempiternelles bonnes résolutions plus ou moins réalistes et réalisées... J'ai décidé de m'en tenir à celles-ci:

  • Reprendre la lecture

J'adore lire mais mis à part les 6 Harry Potter en anglais, je crois que je n'ai pas lu de livres depuis mes années de lycée... J'ai commencé The Fellowship of the Ring récement mais je sens que je vais abandonner. Ne lisant que quelques minutes par jour, je me perds dans des descriptions soporifiques.
J'ai repensé à un jour où Céline m'avait emmenée à la bibliothèque municipale du centre-ville qui se trouve à deux rues de chez moi actuellement. Moi qui ne relis jamais deux fois le même livre, j'y trouve une bonne solution pour lire régulièrement. J'aime pourtant les livres, en tant qu'objet. Je garde certains précieusement comme le Netter, qui est en fait un atlas d'anatomie constitué de planches pédagogiques.
Samedi, je me suis donc inscrite à la bibliothèque. J'avais oublié un détail important, les livres sont classés par auteur et je n'avais en tête aucun nom, juste un certain "Pierre Bordage" me revenait en tête, allez savoir pourquoi. J'ai emprunté deux livres, un du cher Pierre, L'enjomineur, et L'oiseau d'Amérique de Walter Tevis. J'espère être prochainement en mesure de vous partager mes sentiments vis-à-vis de ces livres, preuve de ma motivation à tenir mes résolutions.

  • M'investir plus dans le sport

Les choses sérieuses commencent au judo : passage de la ceinture verte. Je suis allée voir Bruno à la fin du cours de vendredi, je lui ai demandé ce que je devrais présenter (vu que je ne porte toujours que la jaune, j'ai eu peur de me faire incendier mais il ne m'a rien dit). Sentence : la première série du Nage no kata. L'air inquiète (angel), je lui ai demandé s'il avait un bouquin a me conseiller... Il m'a dit, avec un grand sourire, que si je venais aux prochains cours, les lundis et mercredis, cela irait :D In the Pocket! Philippe m'avait dit que mon charme suffirait pour avoir ma ceinture, je crois qu'il avait en partie raison, ça aide d'être une fille au judo ;) En tout cas, j'espère être récompensée de l'assiduité dont j'ai preuve.
J'ai donc déjà commencé par un entrainement mercredi, un vendredi, une séance de muscu samedi avec Philippe comme coach pour sécher, bien qu'il a essayé de me convaincre que je n'avais rien à perdre en regardant ma poitrine... Il aura vraiment tout tenté le pauvre Philippe, et moi qui en profite pour le descendre à chaque occasion, je suis vraiment sadique gnark gnark gnark.
Au final, judo le lundi et le mercredi, ju-jistu le vendredi et occasionnellement muscu le samedi. Ce seront au moins des soirées que je n'aurais pas passées mollement devant mon ordi.

  • Emmerder ma voisine

A chaque fois que je mets de la musique, même pas fort, ma voisine tambourine au plafond grrrr... Du coup, j'ai décidé que si l'heure est correct, je ferais encore plus de bruit mais de façon tout à fait irréprochable. Genre dimanche à 17h, je voulais écouter un CD d'indochine, elle tambourine, j'éteinds donc la musique mais allume l'aspirateur. J'ai aspiré la moindre poussière de mon appart (c'est-à-dire que j'ai déplacé les meubles pour n'oublier aucun recoin). Et comme je suis très maladroite, j'ai laissé s'échapper quelques objets lourds, mais heureusement rien de fragile, j'ai aussi cogné maintes fois dans les plaintes en passant la serpière...
Quelle motivation pour faire le ménage, je me suis étonnée moi-même! J'espère qu'une heure de ce remue-ménage lui a permit de comprendre que je faisais déjà de gros efforts pour être discrète et que mon émission de décibel pouvait être bien pire.

samedi 7 janvier 2006

King Kong

Comme je l'ai déjà écris dans le billet concernant le Nouvel An, je suis allée voir King Kong avec Delphine le Dimanche 1er Janvier pour bien commencer l'année. Nous y sommes allée peu convaincue espérant que cela allait nous distraire un peu et en tout cas, nous occuper trois heures.
J'en ressors plutôt agréablement surprise. Je ne m'attendais pas à un navet, bien sur, rien qu'à voir le nom du réalisateur, mais j'avoue avoir aimé. Moins que la trilogie de l'anneau, mais quand même.
Un peu invraissemblable par moment... Trois dinosaures gigantesques qui se battent pour moins de 50 kilos de viande, cela fait plutôt sourire.
La fin est particulièrement vertigineuse. Sensible, je me suis cramponnée au siège de peur de tomber du haut de l'Empire State Building ;)

mercredi 4 janvier 2006

Petit jeu

Chercher l'erreur ou plutôt la "bizarrerie"

Lire la suite

lundi 2 janvier 2006

Nouvel An

Nous avions prévu avec Delphine de faire le Nouvel An ensemble... Nous ne savions pas trop où ni avec qui :s
Serge, en me souhaitant un joyeux Noël, m'invite à passer nouvel an avec lui dans sa colloc. Du coup, Dédé prend son billet pour arriver le vendredi soir. Arrivé prévu à 23h59, arrivé effective 5h40. Vive la SNCF!

De mon côté, j'avais préparé le vendredi la fête par quelques achats pour fin gourmet et gros mangeur : saumon, jambon, mettwurcht, tartare, kiri, saucisson sec, salami... tout ceci pour faire des pains surprises à la demande de Serge. Nous arrivons chez Serge plus tôt que les autres invités pour nous exécuter, pendant ce temps Serge, Nicolas et sa copine 1 préparent une salade de patate. Ce fut dans une bonne humeur que tout le monde s'affaire, le copain de Serge prépare un jeu de l'oie... Un seul regard avec Dédé pour s'entendre sur le fait que nous n'y participeront pas ;)

Après avoir fait 4 pains surprises, des assiettes de tartare-jambon, salamis et autres amuses-bouches, nous nous plaçons stratégiquement proche de l'espace "restauration"... Même si nous avons mangé les nombreux "ratés" (pour ne pas gacher bien sur), nous avions soif.

Je dois bien avoué que pour la soirée, l'intégration ne fut pas notre préoccupation principale, après avoir discuté avec une fille future chorégraphe, quelques LEA 1ère année, et autres littéraires je me suis sentie d'un autre monde. Faut dire que les invités étaient pour 90% des filles, des petites jeunes. Puis la musique OuechOuech, moi, je ne peux pas. Je danse sur tout ce qui est dansable (dance, techno, pop, house, zouk, samba, salsa, rock, reggae, raï...et j'en oublie) mais pas sur ça!!! Je me suis sentie vieille aussi, très vieille :'(

Seule petite lueur d'espoir dans ce sentiment d'inéluctable flétrissement, une fille m'interpelle (hein hein...) Parmi les nouvelles venues, une fille me dit "eh on se connait de Saint-André". Certes, j'y ai fait 8 ans de ma scolarité, je ne remets pas la fille. Astrid, c'était une fille avec qui je trainais tout le temps, à l'école, à l'équitation... je l'ai vu tous les jours, pendant mon année scolaire de 1ère. Je ne l'aurais jamais reconnue! Elle me dit que j'ai pas changée :D en 10 ans!!! Je fais toujours 16 ans donc ;) Regaillardie, je ne trouve pas pour autant la musique moins pourrie, on rentre chez moi à pied, sous la couette vers 4h.

Le réveil du lendemain fut néanmoins difficile, le temps de se réveiller, de jouer un peu, de se décider à bouger, il est 20h : l'heure de la séance où King Kong nous enleve à la réalité.

1Nicolas a donc une copine. A peine passée la porte, j'ai compris que ce soir là, je ne me craquerais pas...

Opération photo de la faune sauvage dans le grand nord

Ou comment s'occuper chez ma mère

Lire la suite