Il n'y a que MAIL qui m'aille

jeudi 28 août 2008

La première fois où je me suis vachée

Ce week end, j'ai fait un stage sous voile avec Jacques Baal. C'était de la balle, quelle blague à 2 balles!
Inscrit au stage Steph (mon ex-boyfriend pour ceux qui ne sont pas au courant) et Pierre qui a fait la PAC avec nous.
Le but du stage était d'apprendre à atterrir en douceur. Sachant que je me suis déjà fait une entorse du pouce lors d'un atterrissage raté, ça peut être utile.
C'était aussi d'apprendre les notions de bases pour pouvoir garantir notre sécurité, éviter les collisions avec d'autres voiles, maitriser sa trajectoire et se poser à un endroit précis. Ça aussi, ça peut être utile parce que pour mes sauts précédents, je commençais à pointer le point de contact avec le sol 100m avant le dit contact et c'est un peu court pour rectifier s'il le faut.

Vendredi soir, 3ème et dernier saut de la journée, nous sommes 7 élèves et 3 confirmés dans l'avion. Les élèves sous voiles avaient pour instructions d'ouvrir haut (1700m) et de travailler les décrochages. Le but du saut étant de dégonfler sa voile pour se rassurer qu'elle se regonfle bien, et de voir la perte d'altitude qu'engendre la manœuvre pour nous montrer les limites de la voile et les risques d'un décrochage à basse altitude.
Je sors de l'avion, j'ouvre à 1800, ma voile est bien déployer vers 1600, je regarde mes copains, ils sont tous là, je suis plus haute qu'eux, pas de risque de collision, je me mets face au vent, ça souffle pas mal. Je suis au dessus du terrain dans ma zone d'évolution, je peux commencer mes exos.
Premier essais, ça décroche pas, je fais un tour de commande dans les mains pour les raccourcir.
Deuxième essai, houuuu ça frétille ça frétille, je sens ma voile qui part en arrière je suis surprise, je remonte les bras rapidement et ça repart fort vers l'avant ce qui n'est pas top! je me retrouve à faire le pendule sous ma voile, un coup en arrière, un coup en avant. Le monsieur avait dit de relâcher doucement les commandes, je vais réessayer en relâchant plus doucement.
Je relève mon nez, où sont mes petits copains? Ils sont toujours plus bas que moi et dans un nuage, les pauvres, c'est moches pour eux. Je peux refaire l'exo sereinement. Ça frétille ça part en arrière, encore une fois je relève les bras rapidement, ça me file la pétoche ces exos.
Je regarde mes petits copains toujours, mais que ce passe t-il donc??? Ils sont en train de galérer pour rentrer à la maison dis donc... J'en vois un qui se vache[1] au service des eaux, un deuxième prêt à vivre la même expérience... Pierre est devant moi bien plus bas que moi, il ne va pas pouvoir rentrer non plus... :S
Je pense donc enfin à sauver ma peau, je suis loin du terrain maintenant mais encore assez haute, entre 800 et 1000m. Je pense avoir du temps, mais là je m'aperçois du problème, le vent est tellement fort que je recule. Si je recule pendant que j'avance, comment veux-tu...
J'ai une grande voile de 260 pieds², je sais que je ne ferais pas le poids contre le vent mais j'essaie. Je fais toute les astuces pour augmenter ma vitesse horizontale, ça ne marche pas, je recule toujours. J'y vais aux élévateurs avants, je fais de belles tractions mais la voile ne se plie pas d'un pet. Je me retrouve au dessus d'un canal de flotte, je suis à 500m les pieds au dessus de l'eau et je sais que je ne vais pas pouvoir rentrer à la maison. Maman j'ai peur!!!! Trouver un endroit où me poser... Bon, réfléchissons, le terrain c'est mort, le service des eaux c'est mort... Je n'ai que des terrains inhospitaliers en dessous de moi, de la flotte, des toits, des tas de graviers... La je fais un rapide tour de ce qui m'est accessible, le plus facile est derrière moi vu que le vent me pousse. Finalement je n'ai pas grand chose à faire pour me trouver juste au dessus du jardin des deux rives et je garde de la marge pour ne pas être poussée dans le Rhin. Je regarde entre mes pieds l'endroit où je vais me poser, entre les deux arbres, c'est mieux, je recule de moins en moins en perdant de la hauteur, ça devrait le faire. J'atterris à quelques mètres de la passerelle qui relie la France à l'Allemagne, à environ 50m du Rhin.

Même pas morte noyée dis donc, ce bol!!! J'apprends en rentrant que l'on est bien 4 à s'être vachés, 3 au service des eaux, moi au jardin des 2 rives. Steph est parvenu à rentrer mais c'était tout juste tout juste et finalement c'est lui qui a pris le plus de risque. Selon le formateur, il aurait du préférer la sécurité en rentrant au service des eaux lui aussi. Ce qui fait 5 élèves mis en difficulté.
Je remercie donc le pilote qui n'a pas pris le vent avant de nous larguer, le formateur qui nous a demandé d'ouvrir haut sans prévenir le pilote du fait que l'on sera soumis plus longtemps à la dérive, le directeur technique qui n'a pas annulé le saut malgré les conditions météo, les nuages et surtout le vent trop fort pour des élèves. Je suis sur qu'il savait que l'on aurait pas le temps de faire les exos si on voulait rester sur le terrain, car la meilleur façon de rester sur le terrain par vent fort c'est de descendre le plus rapidement possible. Pas hyper instructif.... Tout ça pour remplir un avion de plus pour faire du chiffres :S

Notes

[1] Se vacher en jargon parachutiste, c'est atterrir hors zone, sur le plancher des vaches quoi.

mardi 28 août 2007

Ceinture bleue - Juin 2007

Une étape de plus vers la ceinture noire!

dimanche 4 février 2007

Championnat par équipes 2ème division

Voilà, j'ai une nouvelle médaille de judo, et cela en déclarant forfait! Mon équipe a fini malheureusement 4ème sur 4, avec 3 filles valides sur 5. Je n'ai malheureusement pas rapporté de points vu qu'il y avait dans les 3 autres équipes une fille de ma catégorie. L'essentiel est quand même la qualification pour les régions d'une équipe masculine et de l'équipe féminine (ils en prennaient 5, comme on était que 4...), et le resto bien arrosé, offert par le club à la fin de journée.

mardi 28 novembre 2006

Competition : résultat

Voici les résultats sur le site du comité bas-rhinois de Judo. Je suis première de ma catégorie, faut dire aussi seule dans ma catégorie, ça aide. J'ai quand même affrontée "amicalement" une jeune ceinture marron de 17 ans et -78 kilo. En 30 secondes, c'était fini. J'ai essayé o-uchi, elle m'a destabilisée vers l'arrière, enchainement au sol, osaekomi, 20 secondes plus tard ippon. J'ai quand même reçu une petite médaille couleur or :D

Promis la prochaine fois (normalement le vendredi 26 janvier 2007, à vos agenda! ;-)) je passe en -70kilo, pour 500g c'est frustrant d'etre dans la caté au dessus. Déjà j'aurais plus de filles dans ma catégorie, ce sera plus sympa, je pourrais perdre plus d'un combat. En plus, les filles de 78kilos, quand elles immobilisent de tout leur poids, c'est difficile de sortir. Pour les équipes il reste la catégorie -78 de libre mais je ne sais pas si je vais pas me limiter à de la figuration...

Les filles de l'équipe me disent "si tu veux faire partie de l'équipe, il faut que tu le mérites". Elles voulaient me faire venir à 17h pour un entrainement spécial en plus de mes trois entrainements dans la semaine... 100 balles et un mars? Je bosse moi, enfin je veux dire "je suis plus étudiante"...

jeudi 16 novembre 2006

Compétition : premier round!

Première experience de compétition vendredi 24 novembre 19h30 à Schiltigheim, lors de le coupe des quatres saisons pour ceinture de couleur. Je suis quasi sur d'être première dans ma catégorie, vu que je serais seule (normalement...) Après, il y a quand même quelques combats de 3 minutes pour la "toutes catégories".

Sinon, je vais louper la compet' corpo alsace de judo qui a lieu le dimanche 3 décembre, pour cause berlinoise, mais comme je n'ai pas le niveau, ça évitera de me faire latter la gueule. Normalement, je participerai par contre au championnat par équipe 2ème division le 3 février. Mais je ne louperais pour rien au monde la fête du judo du 9 décembre, bouffe au resto puis sortie dans un bar pour moover son body, j'adore

dimanche 20 août 2006

Reprise du Judo

j'ai enfin repris le judo lundi dernier, après 5 mois d'arrêt. Un vrai bonheur! Et aucune douleur à l'épaule pendant la séance, quel soulagement pour moi. J'aurais pu reprendre doucement fin juin déjà mais je ne voulais pas me blesser pour les 3 cours qu'il restait. La douleur résiduelle qui m'inquietait encore pour mon morote est finalement partie.
J'avais prévu une séance "light" pour voir comment je me sentais sur le tatami, j'avais même insisté auprès de Jacques (le bi de 16 ans enfin 17 maintenant) pour qu'il vienne, élément sûr pour en faire le moins possible. :-D C'était sans compter le prof et son obstination à nous faire bosser. pffff Qu'est ce qu'il est chiant Eric!!! ;-) L'échauffement a été terrible, la crevette, la langouste... Sincèrement, j'ai adoré, mais les cinq mois d'abstinance y sont pour beaucoup aussi. (Pensée : faut que j'arrête de fantasmer sur Eric, il a quand même un gros défaut : il ne veut pas de moi, ça n'empêche que c'est un très bon prof de judo)

Je me suis rendu compte que même si j'ai perdu pas mal de mon judo, il en reste quelques bribes, il me faut juste reprendre mes marques, retrouver les sensations. J'ai laissé à Sophie quelques souvenirs de moi, bleus et autres bosses :s Je devrais faire des tandoku-renshu (exercice sans partenaire, dans le vide quoi!) avant de massacrer mes partenaires mais j'avoue que ce n'est pas mon exercice préféré.

Sinon, avec Eric c'est un peu bizarre, on s'évite un peu. Je n'ai pas osé aller vers lui pour lui dire bonjour, et lui ne voulait pas remuer le couteau dans la plaie... mais je pense que cela va s'améliorer avec le temps. Je lui ai écrit un mail quand même pour lui dire que j'ai adoré le cours (quelle faillote :-D ) et je lui demandé s'il était possible de savoir quel est le prof de chaque cours. :-) La raison évoquée: "Juste pour savoir si ça vaut le coup de repasser son judogi avant le cours" Mwahaha J'essaie de le titiller pour lui voir s'il est susceptible, il ne m'a pas répondu :-D
Eric est super pointilleux et son judogi est toujours propre et repassé alors que d'autres (Ben entre autres) se baladent avec des trucs qui puent, merci pour les randoris au sol :(

Le lendemain j'avais des courbatures partout, la folie, j'avais l'impression d'avoir vieilli de 20ans en une nuit. C'est ça de se lacher au sol avec des charmants jeunes hommes, le lendemain on n'arrive plus à marcher... ;-)

vendredi 24 février 2006

Petite déception au judo

Rien de grave, je vous rassure mais je suis allée voir Eric (A) à la fin du cours de judo, lui demander un passeport sportif, pensant aller chez le medecin samedi matin pour la mention apte à la compétition. Déjà Eric n'en avait plus en réserve. Ca commence mal.
Ensuite, il me dit " T'oublieras pas d'y coller tes licences." Je lui réponds que je n'ai que celle de cette année. Là, grosse déception, Eric m'apprend que je ne pourrais faire aucune compet cette saison, il faut minimum deux année de licences. Avec ma tête de Kaliméro, je lui ai demandé "même pour les compet ceinture de couleur?" -> oui :'(

Pas besoin de pompom girl donc pour le 17 mars, je serais surement dans les tribunes, mais en aucun cas sur le tatami :'( A croire que je n'ai pas donner encore assez de tunes à la fédé pour pouvoir me faire rétamer la tronche.

jeudi 9 février 2006

Ceinture verte

Ca y est, c'est fait.

Je me suis completement plantée dans mes katas. En plus c'est Eric qui notait, lui qui est tellement pointilleux sur la technique. Il fallait d'abord que je présente la première et la deuxième série du Nage No Kata. J'ai commencé par inverser l'ordre des prises :s J'ai loupé harai goshi alors que c'est celle que je maitrise le mieux techniquement, sur ippon je n'ai pas verrouillé le coude au corps alors que je le savais. La seule qui est bien passée est celle que je ne réussissais jamais, kata guruma, j'ai tellement focalisé sur celle là que j'ai loupé tout le reste... Je devais aussi faire une présentation libre de 3 minutes. J'ai présenté tous les exercices récement travaillés au cours des séances, enchainement technique arrière-technique avant, liaison debout-sol, changement d'immobilisation au sol, sortie d'immobilisation. Pour ça, il avait l'air content Eric. Il m'a dit que j'avais bien préparé :D

Bon, ils ont eu pitié de moi et m'ont donné ma ceinture verte. Mais deux ceintures jaunes sont passés directement verts, et une blanche est passée orange. Je suis un peu déçue, j'aurai pu faire beaucoup mieux, c'était bien moins bon que ce que je faisais lors de la préparation au kata, je pense que c'est ça qui m'a sauvée, ils connaissent bien mon niveau, me voyant à tous les cours ;)

Prochain objectif : le 17/03/2006, la Coupe des Quatres-Saisons, compétition pour ceintures de couleurs. Mais avant, passage chez le médecin pour le certificat d'aptitude à la compétition.

jeudi 8 décembre 2005

Judo toujours...

Samedi, c'était la soirée "repas de Noël" du judo à la Gallia, lasagne à volonté (c'est déjà pas mon plat préféré mais celles de la Gallia sont vraiment pas top). Enfin, vous me connaissez, je n'y suis pas allée pour les lasagnes, ni même pour la bière.

Le problème au judo, c'est qu'il y a beaucoup de mec (non, c'est pas ça le problème, enfin si c'est dur de choisir ;) ) mais ils sont soit franchement trop jeunes (16-18 ans) soit un peu trop vieux, la quarantaine... Je me suis donc mise à la table "des quadras et plus", avec ma copine Cécile (une kiné de 26 ans qui est ceinture orange comme moi) et Marie-Laure une ceinture verte de 27ans. Donc dans les quadras, il y avait Jean-Claude, Sylvain, Philippe et Philippe. L'ambiance était plutôt sympa et décontractée et au bout de quelques verres Philippe me disait que pour Uchi mata (sa spéciale), tout se passe entre les jambes... Bref, ça commence à dégénérer. Moi je préfère Morote ou Ipon, et je me range donc du côté de l'autre Philippe (qui doit avoir la quarantaine mais qui en parait 35 pas plus et dont la spéciale est Morote justement). Bref, j'ai un petit penchant pour Morote ;).

Après avoir bien mangé et bien bu, c'est l'heure de danser :D. Ce qui est bien avec les judokas (Bruno en particulier, le prof de judo), c'est qu'ils connaissent plein d'autres judokas, dont certains sont videurs, et ont donc leurs entrées dans les bars branchés de Strasbourg. Nous sommes allés au C4 sur les quais en face de la péniche. J'ai fait forte impression en dansant sur le bar... Les deux Philippes n'ont pas déscotché de la soirée leurs regard de mon sulfureux déhanché ;) Dommage que peu de monde soit resté jusque là!!! En fin de soirée, il ne restait plus que les deux Philippe et moi. Malheureusement, le "jeune" Philippe est parti en me laissant en plan avec l'autre, qui m'a raccompagnée jusqu'à chez moi en m'expliquant qu'il était très triste d'être blessé au genou et que le sport lui manque... Comme je faisais semblant de ne pas comprendre, il m'a recommandé ensuite pour "sécher" (entendez perdre de la graisse) de faire plus de sport, de la muscu le samedi (c'est lui le prof...) et tant qu'à faire du sport en chambre, toujours avec lui bien sur... :s Voyons donc! Bon, je lui ai dit qu'il était trop bourré qu'il vallait mieux qu'il rentre chez lui. Voilà comment c'est fini la folle soirée.

Mercredi, j'ai revu Philippe (celui que j'aime bien...) au judo. Il m'a prouvé qu'en judo, il s'arrache (contrairement à la danse) et rétame les petits jeunes, très vigoureux encore ce Philippe... Moi, je me suis démenée pour essayer de lui cacher que je suis une grosse merde au judo, du coup j'ai trop de courbatures aujourd'hui, j'espère que demain ça ira mieux, j'en remets une couche avec le ju-jitsu.

Sinon j'ai un petit faible pour

  • Stéphane, il doit avoir a peu près mon âge, je l'ai déjà vu sur le campus d'Illkirch, il doit être à l'ENSPS. Dommage qu'il ne soit pas resté longtemps à la soirée, je ne lui ai même pas parlé à part "salut ca va?" , j'assure mal! Il a un trop beau sourire.
  • Eric, le prof de ju-jitsu, qui lui aussi doit avoir 35 ans environ, et qui a l'air trop gentil, en tout cas il est super sympa et j'adore sa voix.

Vous pouvez aller voir le site du judo, vous y verrez la tête des deux derniers (rubrique les profs), vous allez peut-etre être déçus mais il vaut mieux les voir en vrai!

samedi 26 novembre 2005

Le judo c'est bien, avec Frédéric Demontfaucon c'est trop bon!

1Je me pince encore mais non, je n'ai pas rêvé. Je l'ai vu, je lui ai parlé, je l'ai touché :p.
Frédéric Demontfaucon m'a même appris mercredi soir à faire sa planchette japonaise appelée Tomoe Nage pour ceux qui connaisse. Et non ce n'est pas une position du kamasutra mais une prise de judo spectaculaire qu'execute le champion du monde 2001 des -90kg... Moins de 90 kilos, belle bête quand même :p Je reste coi!